Circuit Impressionniste

Des portes de Paris au Havre, des lieux de visite autour de l’Art et l'Impressionnisme

Cet itinéraire thématique qui vous est proposé n’est qu’une base afin d’optimiser votre road trip artistique comme vous le souhaitez. Libre donc à vous de vous laisser emporter par votre soif de découverte !

Conseil : afin de profiter au mieux de l’itinéraire, il est préférable de consacrer une journée complète à un lieu de visite.

Votre parcours en 4 jours


Jour 1 – Auvers-sur-oise

“Auvers est gravement beau ”

écrit Vincent van Gogh à son frère Théo.

Trente ans après les passages remarqués de Corot, Pissarro, Cézanne, Vincent van Gogh s’installe à Auvers-sur-Oise au printemps 1890, de retour du sud de la France où il a été interné. La présence du Dr Gachet est un gage de sécurité. Il y passe les 70 derniers jours de sa vie, faisant preuve d’une extraordinaire productivité : il peint plus de 80 toiles, dont la célèbre « Eglise d’Auvers-sur-Oise ».

Il y décède dans des conditions tragiques voilées de mystère et repose aux côtés de son frère Théo au cimetière du village.

Aujourd’hui, Auvers-sur-Oise est un véritable musée à ciel ouvert qui a su conserver son caractère bucolique et pittoresque. Du 4 avril au 20 septembre 2015, les acteurs culturels célèbreront le 125ème anniversaire du séjour de Van Gogh à Auvers-sur-Oise à travers la programmation d’une saison culturelle qui lui est dédiée.

Chateau dAuvers © G.FEY

Chateau dAuvers © G.FEY

Le château d’Auvers-sur-oise

Plongez-vous au temps des impressionnistes !

L’auberge Ravoux

Tout comme l’Hôtel Baudy à Giverny, l’Auberge Ravoux à Auvers-sur-Oise était le coeur animé de la ville.

Auberge Ravoux Auvers sur Oise

Maison du docteur Gachet

Docteur mais aussi artiste, partez à la découverte de sa résidence à Auvers-sur-Oise.


Jour 2 – Auvers-sur-oise > Giverny

50 minutes en voiture / 62 km
©Fondation Claude Monet - droits réservés

Giverny

Aux portes de la Normandie, la capitale de l’impressionnisme vous réserve de beaux paysages hauts en couleurs ! C’est un village de poche. Petit par sa taille mais grand par son renom. Giverny.

A 75 km de Paris et 60 de Rouen, celui dont le nom résonne immédiatement comme le berceau de l’Impressionnisme a gardé une authenticité émouvante. Noyé sous les cascades de fleurs, les brassées de glycine et de vigne vierge, Giverny impose son style, murmure son histoire. Dans ses rues, les souvenirs ricochent à l’ombre des maisons. Partout ce ne sont que paysages d’une fraîcheur ressourçante et champs ondulants au gré du vent, propices à la rêverie et sources d’inspiration. Les peintres ne s’y sont pas trompés. Nombreux sont ceux à avoir trempé leurs pinceaux dans les reflets changeants de cette région, à avoir animé les rues et les cafés de leurs toiles ensoleillées. Entre Giverny et la peinture, l’histoire ressemble à une idylle. Une idylle qui se poursuit aujourd’hui encore, donne une âme à un village, de la profondeur aux découvertes et se fait la muse de bien des artistes, de bien des touristes. Découverte d’un coin de France, par petites touches lumineuses, tout en impressions fugitives.


JOUR 3 – Giverny > Rouen

1 h EN VOITURE / 71 KM
Rue du Gros Horloge - © Office de Tourisme Rouen Vallée de Seine

Rouen et sa région

Claude Monet s’installe à Rouen en 1892. En escaladant les pentes abruptes de la colline Sainte-Catherine, il y découvre le potentiel paysager de la ville et notamment celle de la cathédrale. Monet se décide alors à louer une petite chambre en face de la cathédrale, à l’emplacement actuel de l’office de Tourisme. La vue est idéale pour ce travail de forcené que s’impose Monet. Il travaille 11 heures par jour et peint parfois sur 9 toiles en même temps.

Obnubilé par cet édifice, qui accompagnera ses nuits agitées « J’ai eu une nuit remplie de cauchemars : la cathédrale me tombait dessus, elle semblait ou bleue ou rose, ou jaune ».

La cathédrale de Rouen, magnifiée par le père de l’impressionnisme est sans conteste la série la plus connue à travers le monde entier.


 JOUR 4 – Rouen > la côte normande

Approx . 1 H EN VOITURE / 90 KM
Honfleur

La côte normande impressionniste

La Seine n’est pas l’unique sujet de prédilection des impressionnistes. Le chemin de fer leur permet de venir poser leur chevalet sur les côtes normandes.
Eugène Boudin avait recommandé à Monet dans son plus jeune âge de sortir en extérieur et peindre du paysage car selon lui « c’est si beau la mer et les ciels ».
Monet reviendra souvent sur les côtes normandes, seul ou en compagnie de Bazille, été comme hiver.
Claude Monet va ainsi sublimer Etretat, Fécamp, Trouville Pourville ou Saint-Adresse.
Eugène Boudin éclaboussera Trouville de son talent.
Camille Pissarro peindra 16 vues de l’avant-port de Dieppe.
Berthe Morisot, l’une des rares femmes du mouvement pictural impressionniste, exercera son art à Cherbourg et Fécamp et nous livrera en 1865 une magnifique « Chaumière en Normandie ».

à voir également à Paris

© Musée Orangerie - Sophie Boegly

MUSÉE DE L’ORANGERIE

A la découverte d’un monument : les Nymphéas de Claude Monet

© Musée d'Orsay

MUSÉE D’ORSAY

Partenaire du musée des impressionnismes Giverny, le musée d’Orsay est indispensable pour parfaire votre culture impressionniste !

© Musee Marmottan salle Claude Monet - C.Baraja

MUSÉE marmottan-Monet

« Impressions soleil levant », « Promenade près d’Argenteuil », des oeuvres célèbres qui ont fait le renom de nombreux impressionnistes